Browsing Category

communication animale

Que perçoivent les animaux qui partagent notre vie ?

16 octobre 2018

Il y a bien longtemps que j’avais dans l’idée de vous parler de ce sujet qui est selon moi primordial lorsque l’on vit avec nos compagnons à quatre pattes.

Bien souvent, nous ne percevons d’eux que ce qui est du coup « perceptible » et visible et sommes loin de nous douter de tout ce qu’ils savent et ressentent…

Comme je l’explique lors de mes séminaires d’initiation à la communication animale, les animaux sont dotés d’un langage intuitif, langage universel propre à toutes les espèces.

Ce mode de communication intuitif s’apparente à de la télépathie.

Oui, les animaux sont donc télépathes et capables de lire en nous comme dans un livre ouvert ! Sachez-le !

En ayant conscience de cela, nous pouvons par la suite aisément comprendre certains problèmes de comportements, et dans l’idéal les anticiper ou les éviter.

Les animaux perçoivent nos pensées, nos intentions et nos émotions.

Je vais aujourd’hui vous parler d’une anecdote que j’ai eue en communication avec une chienne qui a capté les pensées de ses humains.

Par la suite, dans un autre article, je vous raconterai d’autres anecdotes, sur des animaux qui captent nos intentions, et nos émotions.

Mais qu’est-ce que cela signifie au juste de dire qu’un animal capte nos pensées ?

Eh bien c’est très simple, il s’agit de tout ce qui traverse votre esprit, de toutes vos préoccupations, de ce que vous allez dire en présence de votre animal, qui le concerne ou pas, de votre histoire, de vos relations avec les autres membres de la famille par exemple.

Dites-vous que votre animal, s’il y prête attention, peut TOUT savoir de vous.

Et malheureusement, n’en ayant pas forcément conscience, c’est ce qui va souvent amener à des problèmes de mal être chez l’animal, que nous avons provoqué sans le vouloir bien sûr, de manière inconsciente.

L’exemple qui suit est assez parlant.

Il s’agit d’une chienne Malinoise, nommée Ioda, pour laquelle sa gardienne m’avait demandé une communication. Elle m’expliqua que cette chienne était hyperactive, dans tous les domaines, et qu’ils étaient « épuisés » par son comportement, car elle ne s’arrêtait jamais.

Mis à part les caractéristiques propres à sa race de nature très dynamique, Ioda était très protectrice avec leur fille en bas âge, et empêchait quiconque de s’en approcher, elle gardait aussi férocement le territoire et pourchassait les passants le long de la clôture de la maison, elle passait aussi son temps à solliciter ses humains pour jouer, sans jamais se fatiguer ou « lâcher », bref ses gardiens avaient l’impression surtout qu’elle ne s’arrêtait jamais.

Lorsque j’ai communiqué avec Ioda, elle m’a parlé du fait qu’elle cherchait sa place dans la famille, et a évoqué sa peur qu’ils ne « la gardent pas ».

Très surprise par cette peur d’abandon, son humaine m’expliqua que c’est une chienne qu’ils ont désirée, qu’ils étaient allés la chercher chez un éleveur alors qu’elle n’était qu’un bébé, et qu’elle n’avait vécu aucun abandon.

En creusant un peu plus auprès de sa gardienne, et sachant que l’animal peut capter nos pensées, je lui demandai alors si suite à son comportement elle n’avait jamais évoqué la possibilité de « ne pas la garder ». Elle me répondit que non, qu’elle l’adorait et que jamais elle ne s’en séparerait.

Mais en creusant un peu plus, j’ai cherché à savoir d’où venait cette peur, et dans quel contexte elle est arrivée à la maison.

Son humaine me dit que sa fille était encore en bas âge, et qu’elle commençait à marcher.

Et puis là, le déclic ! Elle me dit « ah mais oui ! C’est vrai qu’à l’époque ma fille commençait à marcher, donc aller partout, à explorer, qu’il fallait la surveiller en permanence, en plus de la chienne en bas âge aussi qui faisait des bêtises, du coup, j’étais dépassée, je ne savais plus où donner de la tête ! C’était une période difficile, et je me souviens maintenant qu’il m’est arrivé de me dire sous le coup de la fatigue « mais pourquoi je suis allée adopter cette chienne ! » (sous-entendu que ça n’était pas le bon moment)…

Et voilà ! Ce que sa gardienne ne savait pas, c’est que Ioda a entendu cela, et a bien évidemment compris et ressenti à ce moment là qu’elle n’était pas la bienvenue, qu’elle était un fardeau.

Car même si sa gardienne ne l’a pensé que l’espace d’une seconde sous le coup de la fatigue, la chienne, elle, l’a prise au mot…

A partir de là, Ioda, pour que sa famille la garde, s’est mise à faire un tas de choses pour leur montrer qu’elle avait sa place dans la famille (« je cherche ma place ») et une utilité « je sais protéger la petite », « je sais monter la garde autour de la maison », « je sais jouer et vous divertir », le tout de manière très active et même exagérée, pour qu’ils se rendent compte qu’il faut la garder…

A partir du moment où je lui ai expliqué qu’ils n’avaient aucunement l’intention de s’en séparer, et que sa gardienne a compris d’où venait son comportement, la chienne s’est métamorphosée !

Sa gardienne m’a fait un retour en me disant que suite à la communication, ce n’était plus la même. Qu’elle était beaucoup plus apaisée, et que tout en gardant son caractère dynamique, elle n’en faisait plus des tonnes. Que ses invités pouvaient enfin entrer chez elle en toute sécurité, et aussi approcher sa fille, chose jusqu’ici impossible.

Ioda a compris qu’elle resterait dans cette famille et a tout simplement cessé d’être en mode démonstratif pour qu’ils la gardent à tout prix, elle est simplement devenue elle-même… et c’est beaucoup moins fatigant !

Voilà pourquoi il faut toujours faire attention à ce que l’on dit, ou même penser, en présence de notre compagnon. C’est assez difficile, car nous le faisons de façon inconsciente, mais dans la mesure du possible, n’oubliez jamais qu’il ne faut pas parler de votre animal comme s’il ne comprenait pas… loin de là !

Maintenant vous savez !

A très vite pour de nouvelles histoires, 

Prenez soin de vous et de vos loulous!

Message du gardien de l’âme groupe du Royaume Animal

30 août 2017

« Bonjour à l’assemblée.

Il est bien rare que je sois présent dans de tels cercles de discussion, mais comme j’ai été convié, je me suis rendu de bonne grâce dans cet endroit, ma foi, bien étonnant. Je n’habite pas particulièrement ce plan de conscience mais j’ai l’habitude d’arpenter les coins de l’univers où ont été implantés les animaux, puisque vous les nommez ainsi. Il est bien évident que ce règne particulier ne se déploie pas uniquement sur l’espace terrestre habité par des êtres de types humanoïdes. Je sais pertinemment que les terriens ont une limitation de compréhension, et c’est pour éclaircir leur entendement que je suis venu apporter ma modeste contribution, à l’enseignement proposé dans les ouvrages retranscris par la charmante hôtesse qui me regarde en ce moment.

Je suis donc celui que l’on pourra nommer : « le Berger ». Mes fonctions ne sont pas de surveiller les troupeaux mais plutôt de m’occuper du groupe d’âmes des êtres du règne animal. C’est, en effet, moi, qui ai la particularité d’entretenir et de surveiller la vie de vos animaux de compagnie comme de ceux que vous mangez ou encore qui vous font fuir.

Pour être simple dans mon explication, je comparerais mes fonctions à la surveillance d’une très belle sphère dorée similaire à votre compréhension de la Source. Dans cette sphère existent de nombreuses âmes en attente d’incarnation dans la forme physique d’un animal. J’ai pour rôle de distribuer ces étincelles de Vie à l’intérieur des différents corps denses que l’animal désirera expérimenter. Une fois que cette âme s’incarne, elle reste, non seulement, toujours connectée à sa source, mais en plus, elle est en permanence sous ma totale guidance. Je m’occupe de maintenir la Vie dans la vie de ces êtres particuliers. Bien que vous pensiez qu’ils n’ont peut-être ni âme, ni conscience, ni intelligence, ces êtres sont pourtant dotés des mêmes attributs que les vôtres.

Parlant de vos animaux de compagnie, je vous entends souvent dire, par exemple, qu’il ne manque que la parole à votre chien ou à votre chat. Permettez-moi alors de vous soumettre qu’ils ne cessent jamais de vous parler mais que vous ne savez pas les entendre. Il est évident qu’ils usent de la télépathie pour se manifester à vous et, étant dépourvus presque totalement de ce moyen de compréhension, vous pensez à tort que votre animal préféré ne vous dit jamais rien. Maintenant que beaucoup parmi vous commencent à développer ce sens intuitif, vous avez débuté certains dialogues qui font plaisir à voir. Je me réjouis que vous commenciez à cesser de considérer ces êtres comme inférieurs à vous.

Malheureusement, tout ceci n’est vraiment réel qu’avec les animaux qui partagent votre vie, sur vos genoux, vos coussins ou dans des cages. Mais, lorsque nous commençons à nous tourner vers ceux qui peuplent vos prairies ou vos forêts, toute sensibilité à leur égard change, hélas, pour beaucoup d’entre vous. Et c’est ainsi que l’on rencontre encore bien trop souvent dans vos assiettes des morceaux d’animaux que vous continuez de prendre pour nourriture, alors qu’ils sont vos égaux. Il n’existe aucune différence entre ceux qui marchent sur votre terre et ceux qui nagent dans vos océans ou encore ceux qui utilisent l’air pour se déplacer. Je ne suis pas venu ici pour vous culpabiliser mais simplement pour que vous rendiez hommage à ce règne majestueux, qui n’a pas d’intérêt supérieur sous prétexte qu’il a le droit de dormir sur votre canapé, ou inférieur s’il rampe sur votre plafond ou se nourrit d’herbe. Je sais que mes propos vous choquent, alors peut-être serait-il temps de rendre l’attention qu’ils méritent à tous ces êtres qui offrent leur vie pour satisfaire votre estomac.

Je ne vous demande pas d’abandonner totalement et irrémédiablement vos habitudes, mais uniquement, comme je viens de vous le dire, de leur rendre hommage. Quand vous prenez le temps de vous émerveiller devant les ailes d’un papillon ou que vous êtes enchantés par le ramage d’un oiseau ou bien que vous vous faites un brin de nage en compagnie d’un dauphin, pensez-vous qu’il y ait une différence dans les yeux de ces êtres et qu’ils ne portent pas tous en eux la même Source divine que la vache dans votre pré ou le chevreuil dans le bois ? Tous sont issus de cette âme parfaite venue de la Source et tous y reviennent lorsqu’ils décident d’abandonner votre compagnie ou qu’ils sont forcés de le faire pour votre plus grand délice. Puissiez-vous, dorénavant et à juste titre, remercier l’être qui a parfois offert sa vie dans la souffrance pour honorer de sa présence votre repas.

Il est temps, je le crois, de remettre en place chaque valeur au même titre que vous avez commencé à considérer le règne minéral avec humilité et révérence, il est temps de le faire pour tous les animaux qui vous aiment et vivent avec vous. Il en est de même pour la nature et les végétaux en particulier dont vous savez reconnaître la splendeur et vous émerveiller de tant de beauté. Certains d’entre eux offrent aussi leur vie pour que vos assiettes soient remplies de mets délicieux. Il n’existe pas de berger du végétal qui, comme moi, s’occupe du groupe d’âmes des animaux, mais chaque plante a été ensemencée et créée auparavant par de merveilleux Etres qui ont su embellir la Terre et vous apporter subsistance. Rien n’est dissocié. Tout est dans l’unité.

Et si vous avez décidé d’aimer et de respecter votre voisin de palier, pensez qu’il est maintenant nécessaire d’en faire autant pour tout et tous ceux qui vous entourent. Ainsi, chaque repas pourra se passer dans la joie et non dans la culpabilité ou l’ignorance. Vous pourrez entretenir de saines relations avec l’univers qui vous entoure en offrant tout l’Amour qui est dans votre cœur à ces êtres merveilleux qui sont comme vous, vivants, et dans l’unité de toute chose.

Moi, le berger, gardien de l’âme groupe du royaume animal, vous salue. »

 

Partagé par : www.terrenouvelle.ca – Terre Nouvelle – Portail vers la Spiritualité

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout,
écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

La communication animale

5 février 2016

Dans cet article, vous allez comprendre ce qu’est la communication animale et les bienfaits qu’elle peut apporter dans la relation animal/homme.

Qu’est-ce la communication animale ?

Les animaux communiquent entre eux ! Pour cela, ils utilisent un mode de communication télépathique.

La communication animale consiste à pratiquer le même mode de communication que les animaux, en utilisant un canal télépathique basé sur une certaine fréquence, qui nous permet de recevoir des informations sous différentes formes.

Une fois sur la même fréquence qu’eux, il nous est possible d’émettre et de recevoir des messages, des pensées, des émotions; sous forme d’images, de sons, de mots, de sensations ou de ressentis.

C’est une communication d’esprit à esprit, qui ne connaît pas de limites de temps, ni d’espace.

Ainsi, il est possible de communiquer avec des animaux quelle que soit la distance, ou la langue que nous parlons.

Cela fonctionne avec tous les êtres vivants, que ce soit des animaux ou même des végétaux !

Tout le monde peut apprendre à communiquer avec les animaux, il suffit d’y croire et d’ouvrir son cœur pour recevoir les messages que les animaux souhaitent nous délivrer!

Toutefois, avant que cela ne devienne facile, comme pour tout, il faut beaucoup de volonté et d’entraînement, car nous sommes tous dotés d’intuition, mais pour la plupart d’entre nous, nous ne l’utilisons plus de façon naturelle depuis notre enfance.

A quoi sert la communication animale?

Les animaux nous envoient régulièrement des signaux que nous ne savons pas toujours interpréter, car nous ignorons, ou oublions que les animaux ont une âme, une conscience et des émotions.

La communication animale est un outil merveilleux pour comprendre votre animal, et tous les animaux, qu’ils soient domestiques ou sauvages.

Nous n’en sommes pas conscients, mais nos animaux essaient en permanence de communiquer avec nous… sauf que nous ne les entendons pas…

Ils captent aussi toutes les énergies, les émotions, les pensées qui émanent de nous, et ont une compréhension très poussée de ce qui les entoure. Ce qui explique parfois des comportements qui nous semblent surprenants : votre chien qui sait à quel moment vous allez rentrer à la maison, ou votre chat qui a compris que vous alliez partir en voyage…etc…

Ils comprennent des situations bien au delà de ce que nous pouvons imaginer…

La communication animale vous ouvrira les yeux et les oreilles, vous permettra d’entrer dans leur univers, d’aider votre animal en le comprenant, en l’écoutant.

C’est une aide très précieuse pour comprendre les comportements ou angoisses de votre animal, ses souffrances, pour connaître ses attentes et ses besoins ou tout simplement pour lui transmettre un message, une information importante.

Pour connaître les prochaines dates de stages, cliquez ici